Afficher tous les 2 résultats

Les mains comptent parmi les parties du corps les plus plébiscitées au quotidien. Mais chaque geste effectué est l’objet d’un échange de bactéries, de microbes, d’agents pathogènes. Il est un moyen simple de protéger les mains : le port de gants de protection.

Les gants en latex

Les gants en latex sont des gants à usage unique. Ils sont fins mais très résistants et très protecteurs. Le latex épouse l’ergonomie des mains du professionnel qui enfile ses gants de protection.

Plusieurs tailles de gants sont proposées : S, M, L et XL. Idéalement, pour bien remplir sa mission de protection contre les agents pathogènes, les gants de latex doivent être bien ajustés et couvrir jusqu’au-dessus du poignet. Un gant trop serré sera inconfortable et un gant trop large glissera et pourra laisser faire des transferts indésirables.

Evoluer sur son lieu professionnel en portant des gants en latex contribue à garder l’espace et le matériel stérile. D’autant que des microbes, des bactéries et même des virus peuvent vivre plusieurs heures sur certaines surfaces.

Porter des gants est un geste barrière qui protège à la fois le soignant et le patient, en limitant les possibilités de contamination.

Le latex est un matériau fin et léger, mais sa structure serrée lui assure une grande étanchéité. Il permet donc de travailler indifféremment dans de bonnes conditions en milieu sec comme en milieu humide.

Un même gant, s’il n’est pas souillé et sous réserve des manipulations à effectuer, peut être porté plusieurs heures.

Les gants en latex sont vendus par boîte.

Certaines personnes sont allergiques au latex. Elles peuvent trouver des gants de protection conçus dans d’autres matières que le latex.

Les gants en nitrile

Le nitrile a des propriétés très proches du latex. Les gants en nitrile bénéficient en effet de la même souplesse et de la même étanchéité. Mais le nitrile est aussi plus résistant et moins allergène. Ce qui en fait des protections pour les mains efficaces.

La texture est elle-aussi très fine. Le professionnel n’est ainsi pas entravé dans ses gestes et garde des indispensables et excellentes sensibilité et dextérité dans ses doigts.

Comme les gants en latex, les gants de protection en nitrile sont des gants à usage unique. Leur durée de conservation est plus longue que celle des gants en latex.

Le bon usage des gants de protection

Si les gants de protection en latex ou en nitrile protègent les mains des agents pathogènes, il n’en reste pas moins indispensable de respecter quelques règles d’usage.

Les mains enfermées dans des gants ont besoin d’être propres. Si le gant est étanche et ne laisse pas passer les bactéries, celles-ci peuvent proliférer sous le latex ou le nitrile, en milieu clos. Le lavage des mains, avant et après l’utilisation des gants de protection, est indispensable. Pour cela, de l’eau et du savon font parfaitement l’affaire. Une autre solution est de se laver les mains avec du gel hydroalcoolique.

Les gants en latex et les gants en nitrite doivent être renouvelés fréquemment et jetés immédiatement en cas de perforation. Pour faire face facilement à ce besoin, ils sont vendus par boite de plusieurs unités.

PANIER

close